Cinepaint, le logiciel libre de post-production pour les professionnels

Logiciel de compositing utilisé dans la chaîne de production de longs métrages comme Harry Potter ou Le Dernier Des Samouraïs, mais également de films d’animation tels Stuart Little, Cinepaint s’inscrit comme le pendant vidéo de Gimp, le célèbre logiciel de retouche d’images qui tient la dragée haute à Photoshop.

Cinepaint n’est pas le logiciel conseillé pour débuter en matière de compositing. Il s’agit d’un outil très puissant capable de travailler image par image dans le cadre d’une animation. Il est capable d’une grande précision en matière de colorimétrie grâce à une puissance de calcul allant jusqu’à 32 bits par couleur. Il comporte des outils de dessin (retouche graphique image par image, fonds, matte-painting, textures), d’édition (notamment en permettant de travailler à la fois image par image ou par lots), et de compositing, avec sa grande bibliothèque d’effets.

Pour créer un flipbook à partir d’une image, vous devez importer une image, cliquer sur « File », sur « Flipbook », puis sur « Create ». Une fois la fenêtre de dialogue du flipbook ouverte, cliquer successivement sur « Store » et « Add », et entrer le nombre d’images que comptera l’animation. Il vous sera ensuite possible de manipuler chaque image l’une après l’autre avec les mêmes outils que The Gimp : niveaux de couleurs, filtres, effets et calques entre autres. Une option de visualisation en transparence (onion-skin) pourra vous permettre de prendre repère sur l’image précédente. Une fois votre flipbook achevé, il suffira d’en exporter les images pour les monter avec un logiciel de montage comme Cinelerra.

Comments are closed.